Vivement critiquée, Caster Semenya se lâche: « Dieu m’a créée ainsi, et je l’accepte »

Dermane Nour
Messages : 4
Enregistré le : mar. avr. 24, 2018 12:28 pm

Vivement critiquée, Caster Semenya se lâche: « Dieu m’a créée ainsi, et je l’accepte »

Message par Dermane Nour » jeu. mai 10, 2018 1:51 pm

La IAAF Diamond League 2018 a débuté le vendredi dernier. Cette compétition d’athlétisme organisée annuellement par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) est composée de 14 meetings.

Le challenge sacre un vainqueur dans 16 disciplines. C’est la ville de Doha qui a accueilli le premier meeting de l’année. Plus d’un millier d’athlètes ont ainsi pris d’assaut, le 4 mai, la capitale du Qatar en quête de consécration. Parmi eux, la très controversée sud-africaine Caster Semenya.

Mokgadi Caster Semenya prend bien part à la 8e IAAF Diamond League. A Doha, la spécialiste du 800 mètres féminin a remporté le 1500 mètres dame. Et comme souvent, la sud-africaine de 27 ans a été au centre des commentaires. Son apparence et sa voix, particulièrement masculines, continuent par susciter débat.

Encore plus, lorsque l’IAAF sort, la veille de sa course, le nouveau règlement concernant les athlètes hyperandrogènes. De quoi enfler la polémique, avec une Fédération sud-africaine d’athlétisme plus qu’en rogne.

La performance de Caster Semenya au 1500 mètres dames a été éclipsée (une fois de plus) par le débat autour de son genre. Et pour cause, le 3 mai, la fédération internationale d’athlétisme a signifié qu’elle imposait, à compter du 1er novembre 2018, aux femmes qui produisent naturellement beaucoup de testostérone de baisser ce niveau par un traitement pour pouvoir participer aux courses du 400 m au mile (1.609 m). Une décision qui a provoqué l’ire de l’ASA (la Fédération sud-africaine d’athlétisme).
Lire l'intégralité sur :https://www.africatopsuccess.com/2018/0 ... -laccepte/
Fichiers joints
Caster-Semenya-752x440.jpg
Caster-Semenya-752x440.jpg (40.31 Kio) Vu 45 fois